mediaafiquenews
Logo
mediaafiquenews

Côte d’Ivoire : Comment Alassane Ouattara a obtenu 3,5 milliards de dollars du FMI

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un accord en faveur de la Côte d’Ivoire, permettant au pays de bénéficier d’une aide de 3,5 milliards de dollars sur quatre mois. Pour obtenir cette enveloppe, les autorités ivoiriennes ont néanmoins pris des engagements fermes comme supprimer certaines subventions, ou encore lutter contre la corruption.
mediaafriquenews mediaafriquenews

3,5 milliards de dollars. Ce montant de l’aide accordée par le Fonds monétaire international (FMI) au pays d’Alassane Ouattara. Celle-ci a été actée par le dernier conseil d’administration de l’institution de Bretton Woods, le 24 mai. Portant sur 495,4 milliards de dollars, le premier versement doit intervenir d’ici à la fin du mois pour boucler le budget 2023. 

En revanche, les dates des prochains décaissements ne sont pas encore connues : tout dépendra des avancées du programme, a précisé le FMI. Mais pour obtenir cette aide qui s’étalera sur une période de quatre mois, les négociateurs ivoiriens ont pris des engagements fermes. Selon Jeune Afrique, les autorités ivoiriennes se sont ainsi engagées à supprimer les subventions tous azimuts accordées au secteur des produits pétroliers à la suite de la hausse des cours du baril de pétrole après l’éclatement de la guerre en Ukraine. 

Lutter contre la corruption 

Plus de 1,1 milliard d’euros avaient été accordés à ce type de subventions entre mars 2022 et février 2023. Les aides à l’importation de blé, soit 10 milliards de francs sur la même période ; ainsi que les exonérations accordées à plusieurs opérateurs ivoiriens du secteurs cacao, étaient également dans le collimateur du FMI. 

«Le gouvernement prévoit néanmoins un mécanisme de compensation, car il estime qu’un arrêt brutal de ces aides institutionnalisées pourrait pénaliser la population», a souligné Jeune Afrique, qui a précisé que cette première série de mesure doit permettre à la Côte d’Ivoire, dont le déficit budgétaire a dépassé les 5% pendant la pandémie de Covid-19, de repasser sous le seuil des 3%. Le gouvernement ivoirien a également fait au FMI la promesse de s’attaquer à la corruption, qui fait perdre à l’Etat 4% du PIB. Soit 1300 milliards de francs CFA par an. 

Par Mediaafriquenews Pour HOMME PLUME
178 0
Logo
MEDIA AFRIQUE NEWS

LIBREVILLE,GABON

+24111456325

Nous suivre

© MEDIA AFRIQUE NEWS. All Rights Reserved. Design by DPL DIGITAL