mediaafiquenews
Logo
mediaafiquenews

FOOTBALL/CAN U23 : Le Gabon disqualifié mais pas totalement

Le jury disciplinaire de la Confédération Africaine de Football (CAF) a livré sa décision le mercredi 17 mai 2023 qui stipule que les Panthères du Gabon version U23 sont disqualifiées de la compétition pour avoir fraudé sur l’âge d’un joueur, en l’occurrence Floriss Djavé, qui selon les documents apportés par la partie camerounaise serait né en 1997 et non en 2003 comme affirmé par la Fédération Gabonaise de Football.  Côté gabonais, on a décidé de faire appel de cette décision qui qualifie le Cameroun, mais pas totalement.
mediaafriquenews Mediaafriquenews


L’article 44 du règlement de la CAN U23 est clair, « Pour toute erreur administrative, en matière d’enregistrement des joueurs, l’association nationale concernée sera suspendue de la participation à l’édition suivante de la CAN U23, et son équipe sera éliminée de la compétition si cette dernière est toujours en cours ». Le Gabon, qui, lors du dernier tour qualificatif contre le Cameroun, aurait aligné un joueur non éligible, Floriss Djavé, est donc disqualifié de la Coupe d’Afrique des Nation Total Energies U23. Mais la Fédération Gabonaise de Football a fait appel, et cela suspend automatiquement la décision du jury disciplinaire.

En effet, le temps de l’examen de l’appel fait par la partie gabonaise remet toujours les Panthères U23 dans la compétition. Le Cameroun devra donc attendre la décision finale, mais la date n’est pas connue. Pour rappel, le Cameroun remet en question la date de naissance du joueur, qui selon les feuilles de matchs des rencontres des préliminaires de la Ligue des champions et de la Coupe de la CAF entre  Bouenguidi sports contre ses différents adversaires lors de la saison 2020-2021, Floriss Djavé était né “le 15 novembre 1997”. Ce qui ne coïncide pas selon la Fecafoot à la date mentionnée sur la feuille de match lors de la double confrontation face aux Lions Indomptables qui est “le 29 juillet 2003”.

La partie gabonaise aurait répondu en apportant des preuves contraires aux “allégations” du staff adverse en affirmant que les dates de naissance entre le mis en cause et l’un de ses coéquipiers à Bouenguidi Sports, en l’occurrence Lariva Moussounda avaient été interchangées. De plus, des documents dont le passeport du joueur, la fiche transfermarkt, le certificat médical du joueur datant de 2020, la licence actuelle de Floriss Djavé avec QR Code à l’appui, ainsi que le passeport de Lariva Moussounda  ont été apportés par la Fédération Gabonaise de Football. 

En somme, le jury disciplinaire de la CAF n’a fait que constater  que le joueur n’a pas falsifié son âge, mais relève l’erreur matérielle sur les informations de l’ancien joueur du Djoliba Athlétic Club. Cette erreur est “imputable” à la Fégafoot selon la CAF. Le Gabon compte désormais sur le verdict qui sera rendu après l’appel fait par la Fédération dirigée par Pierre-Alain Mounguengui pour savoir si les Panthéres U23 sont éliminées ou non. Pour l’heure, le Gabon “reste” au Maroc.

Par Mediaafriquenews Pour Mediaafriquenews
195 0
Logo
MEDIA AFRIQUE NEWS

LIBREVILLE,GABON

+24111456325

Nous suivre

© MEDIA AFRIQUE NEWS. All Rights Reserved. Design by DPL DIGITAL