mediaafiquenews
Logo
mediaafiquenews

GHANA : le pays sous perfusion des institutions de Bretton Woods

Le 17 mai dernier, le Fonds Monétaire International (FMI) a acté le versement de la première tranche d'une aide de 3 milliards de dollars sur trois ans au Ghana. Une aubaine pour les finances publiques, bien que les Ghanéens doivent accepter malgré eux les ajustements structurels qui s'en suivront.
mediaafriquenews Mediaafriquenews

Le Fonds Monétaire International et les autorités ghanéennes se sont finalement mis d'accord sur le décaissement d'un prêt de 3 milliards de dollars. De quoi permettre au pays de reprendre du souffle. Cette aide devrait contribuer au  rétablissement de la stabilité macroéconomique et de la viabilité de la dette, ainsi qu'à la mise en œuvre de réformes de grande envergure pour renforcer la résilience et jeter les bases d'une croissance plus forte et plus inclusive, si l'on en croit le communiqué de l'institution, citant sa directrice générale, Kristalina Georgieva.

En principe, un accord avait été trouvé dè;s décembre 2022. Seulement, le conseil d'administration de l'institution bancaire rechignait à donner son aval et pour cause, la difficulté préalable d'Accra à se mettre d'accord avec ses créanciers du club de Paris sur une possible restructuration de sa dette. Ses principaux créanciers, Chine et France ont finalement donné des gages de bonne volonté, de quoi rassurer le FMI.

Le pays empêtré dans une crise économique sans précédent

Avec une dette de prè;s de 58 milliards de dollars, soit 105% du produit intérieur brut (PIB), le Ghana caracole en tête des pays les plus endettés du continent. En décembre 2022, l'inflation atteignait les 40% et le cedi, la monnaie nationale a connu un effondrement. De quoi contraindre le pays à se déclarer en défaut de paiement. La crise de Covid-19 et la guerre en Ukraine ont eu des conséquences dévastatrices sur l'économie de ce pays d'Afrique autrefois considéré comme le bon élève du continent en matière d'orthodoxie financière.

Le spectre d'une austérité dans le pays

Pour le Ghanéen de la rue, il est évident que cette aide du FMI, qui doit s'étaler sur trois ans, avec un premier décaissement immédiat de 600 millions de dollars, devra s'accompagner de mesures d'austérité draconiennes.  C'est en effet l'une des  conditions posées par l'institution financière à chaque fois qu'elle doit intervenir au sein d'une économie en difficulté.

Par KARL MAKEMBA Pour Mediaafriquenews
264 0
Logo
MEDIA AFRIQUE NEWS

LIBREVILLE,GABON

+24111456325

Nous suivre

© MEDIA AFRIQUE NEWS. All Rights Reserved. Design by DPL DIGITAL